Elsewhere

Livre_Elsewhere_site

 

Elsewhere (2011), fabriqué par Blurb : livre rigide avec couverture imprimée, 30 x 30 cm, 198 pages.

Une aveugle demande à un flic si son bus est arrivé, tandis qu’au coin de la rue des femmes préparent à manger pour les futurs passagers.

Un mannequin exhibe fièrement ses seins proéminents ; quelques rues plus haut, une soeur prie à l’abri des regards dans une église silencieuse.

Une femme sans âge, au visage méticuleusement ridé, fixe intensément l’objectif, alors qu’à quelques pas de là, sur la place, la foule se recueille en mémoire d’un des leurs.

Une mère et sa fille, pressées, filent en rasant les murs, tandis qu’au bord de la mer, des jeunes garçons posent avec naturel dans la lumière du soleil couchant.

Le gardien d’un centre culturel regarde une série à la TV ; quelques heures plus tôt, deux femmes sont concentrées sur leur machine à coudre, sous l’oeil bienveillant du Héros.

Argentine, Venezuela, Mexique, Jamaïque, Cuba…

Cinq pays d’Amérique aux histoires et aux systèmes politiques bien différents.

Il ne s’agit évidemment pas de les appréhender dans leur globalité ni même de développer une quelconque idée sur ce que sont ces pays aujourd’hui.

Beaucoup plus simplement, ces 170 photographies ont juste pour vocation de « faire entrer les gens dans la vie des autres« . Pas dans leur vie intime, mais dans leur vie publique au quotidien, le plus souvent dans la rue, dans la grande tradition de la « street photography ».

Ce livre est donc une suite d’instantanés figés ici et là, en Amérique, dans « l’autre Amérique », celle dont on ne parle généralement en Occident que lors d’événements dramatiques, ou en tout cas considérés comme tels (trafic de drogue, enlèvement, guérilla, atteinte aux droits de l’Homme, etc.).

Ici, rien de spectaculaire, ce sont des saynètes de la vie quotidienne à la fin des années 2000. Des photographies non pour dénoncer, non pour transformer les mentalités, mais pour faire connaître, pour montrer une autre façon de vivre… Ailleurs.